Appel à la "Jeunesse de France" de juillet 1940

En juillet 1940 - soit un mois après la signature de l'armistice franco-allemand - les Jeunesses Communistes lancent un Appel à la "Jeunesse de France" dans lequel elles plaident pour la constitution d'un gouvernement de Paix communiste.

Pour justifier cette revendication et notamment contester toute légitimité au Maréchal Pétain de négocier un traité de paix avec Hitler, les Jeunesses Communistes rappellent que pendant le conflit franco-allemand "seuls les communistes ont eu le courage de réclamer la paix" et que "pour avoir défendu la paix les communistes ont été emprisonnés par milliers, qu'ils ont été odieusement persécutés" avant de fixer le principe suivant : "Seuls ont le droit de parler ceux qui, en pleine guerre, ont eut le courage de lever le drapeau de la paix".

Cet argumentaire est identique à celui développé par le Parti communiste dans son Appel au "Peuple de France" diffusé à la même période.

L'Appel des Jeunesses communistes est mentionné dans les rapports à l'IC de Jacques Duclos des 6 et 18 juillet 1940.

Dans le premier, le responsable du Parti communiste clandestin évoque le projet d'un manifeste des Jeunesses communistes :

"Nous avons demandé aux jeunesses de faire paraitre l'AG [L'Avant-Garde, journal des Jeunesses communistes] ce qui va être fait mais de plus au moment où on fait approuver le maréchal Pétain par de fantomatiques groupements de la jeunesse il va falloir que la J.C [Jeunesse communiste] parle et dise à la jeunesse de France quel est le chemin du salut; nous allons prendre des mesures pour que cela soit fait le plus rapidement possible." (1)

Dans le second, il indique que les manifestes du Parti communiste ("Peuple de France!") et des Jeunesses communistes ("Jeunesse de France !") ont été imprimés :

"Nous avons édité le manifeste dont nous vous parlions dans notre précédente lettre et nous avons édité aussi un manifeste de la Jeunesse dont nous avons réorganisé la direction et que nous aidons de notre mieux." (2)

Pour terminer, on fera remarquer qu'à défaut d'appeler à la lutte armée, l'Appel à la "Jeunesse de France" de juillet 1940 encourage les jeunes gens et jeunes filles à s'unir pour exiger... "l'ouverture des stades et piscines pour un sport sain et populaire."


(1) Cahiers d'histoire de l'institut de recherches marxistes, n° 52-53, 1993, p. 216.
(2) Ibid., p. 224.


Document 1 : Appel à la "Jeunesse de France" de juillet 1940 (recto - verso) :

JEUNESSE DE FRANCE !


Au milieu des désastres qui se sont abattus sur notre pays, au milieu des ruines et des deuils, la jeunesse de France se demande de quoi demain sera fait, elle se demande quelle est la voie à suivre pour sortir du chaos, du désordre, de la misère dont le monde capitaliste donne le répugnant spectacle.

JEUNES GENS ET JEUNES FILLES DE FRANCE qui pleurent des pères et de grands frères restés sur les champs de bataille peuvent voir quels sont les responsables de la catastrophe.

JEUNES GENS ET JEUNES FILLES peuvent voir que la guerre a été faite pour le profit de quelques parasites capitalistes dont Daladier (1), Reynaud (2), Mandel (3) et Cie ont été les fondés de pouvoir.

JEUNES GENS ET JEUNES FILLES peuvent voir que la guerre déchaînée par les oligarchies capitalistes avait pour but de détruire les réformes sociales conquises par le peuple.

JEUNES GENS ET JEUNES FILLES peuvent voir que la guerre faite, soit disant, pour défendre la liberté avait en réalité pour but de jeter bas toutes les libertés démocratiques et de faire régner la terreur sur notre pays.

JEUNES GENS ET JEUNES FILLES peuvent voir que les boniments patriotiques des gouvernants français avaient pour but de dissimuler au peuple la dure vérité à savoir que la France avait été vendue, livrée par des dirigeants sans honneur et des généraux à la Bazaine.

JEUNES GENS ET JEUNES FILLES peuvent voir que les gouvernants français songeaient moins à assurer la protection du territoire national qu'à attaquer l'Union Soviétique pays du Socialisme où la Jeunesse voit s'ouvrir devant elle le chemin du Bonheur.

JEUNES GENS ET JEUNES FILLES ne peuvent ignorer, qu'aux applaudissements de tous les politiciens, Daladier envoya du matériel de guerre en Finlande pour combattre l'URSS, cependant que Weygand préparait le bombardement de la Transcaucasie.

JEUNES GENS ET JEUNES FILLES ne peuvent ignorer que seuls les communistes ont eu le courage de réclamer la paix.

JEUNES GENS ET JEUNES FILLES ne peuvent ignorer que pour avoir défendu la paix les communistes ont été emprisonnés par milliers, qu'ils ont été odieusement persécutés, et que le ministre Sérol porte devant l'Histoire la terrible responsabilité d'avoir pris contre les communistes le décret de la peine de mort (4).

LES RESPONSABLES DE NOS MALHEURS

Telle est la vérité que la Jeunesse de France doit savoir, ne peut pas ne pas savoir. Et maintenant quelles sont les conséquences de cette politique criminelle ?

Des familles sont dispersées, des villes et des villages sont détruits, des évacués errent loin de leur foyer; des prisonniers souffrent et attendent, séparés des leurs, de nombreuses usines sont fermées; la moitié de la France occupée par l'armée allemande, des milliers et des milliers d'hommes et de femmes, de jeunes gens et de jeunes filles sont sans travail et vivent dans la plus affreuse misère, des mères tremblent en pensant à ce que deviendront leurs enfants qu'elles voient recenser à partir de quatorze ans jusqu'à vingt ans.

Quant aux responsables de tout cela, ils sont toujours en liberté et le gouvernement de Vichy qui en fait partie ne songe nullement à les inquiéter pas plus qu'il ne songe à demander quoi que ce soit à ceux qui se sont enrichis de la guerre.

Voilà, Jeunesse de France, où nous ont conduit les politiciens à la Daladier, Reynaud, Mandel, Laval, Blum, Paul Faure, Belin, Jouhaux, Marquet, Ybarnégaray, La Rocque, Doriot et consorts, politiciens tarés qui poussent sur la pourriture du régime capitaliste comme des champignons sur le fumier.

Et maintenant, tandis que certains de ces politiciens sont "brulés" et se mettent à l'écart, d'autres continuent leur besogne de trahison à Vichy en s'abritant derrière le vieux Pétain âgé de quatre-vingt quatre ans.

Avec l'appui ouvert des ministres et des parlementaires socialistes et radicaux, Pétain s'est fait nommer dictature mais l'homme qui, derrière lui, exerce la dictature c'est Laval enrichi à millions dans la carrière politique. Et ce "gangster" de la politique a pour coéquipiers le général affairiste et antisoviétique Weygand administrateur du canal de Suez à 500 000 Francs par an; Marquet politicien vendu aux industriels bordelais; le réactionnaire Pietri; Ybarnégaray du PSF, le trafiquant colonial Lémery; le dirigeant traître de la CGT René Belin; trois administrateurs de sociétés capitalistes : Alibert; Baudouin, Bouthilier et le représentant du Comité des Forges à la direction du "Temps", Mireaux (5).

Ce gouvernement mérite bien le titre qui fut donné au gouvernement du Directoire : le gouvernement des pourris. Ce gouvernement digne successeur de ceux qui l'ont précédé porte la responsabilité de la défaite, de l'occupation de la moitié du territoire français par l'armée allemande. Et les hommes de Vichy qui se savent vomis par le peuple n'hésitent pas à miser sur des concours extérieurs pour se maintenir au pouvoir.

Mais la Jeunesse de notre pays veut que les destins de la France soient fixés entre Français. Et la Jeunesse Communiste qui en 1923 s'est dressée contre l'occupation de la Rhur par Poincaré, parce qu'elle a toujours été opposé à l'oppression d'un peuple par un autre peuple, la Jeunesse Communiste qui a toujours défendu les peuples coloniaux contre leurs oppresseurs impérialistes est fidèle à sa politique de liberté et de fraternité des peuples en revendiquant pour la France le droit à sa liberté et à son indépendance.

Comme tu le vois Jeunesse de France, les mêmes équipes qui ont fait le malheur de la France sont décidées à maintenir, à renforcer leur dictature pour éviter d'avoir à rendre des comptes et pour maintenir leur régime capitaliste qui fait travailler l'homme non pas pour les besoins de la collectivité humaine, mais pour le profit d'une minorité de parasites.


(1) Edouard Daladier : président du Conseil d'avril 1938 à mars 1940.
(2) Paul Reyaud : président du Conseil de mars à juin 1940.
(3) Georges Mandel : ministre des colonies d'avril 1938 à mai 1940 puis de l'Intérieur de mai à juin 1940. [Brochure "Le Parti communiste a vingt ans" de janvier 1941 : "La terreur policière devait atteindre son paroxysme lorsqu'au mois de mai 1940 Mandel devint ministre de l'Intérieur."]
(4) Le décret-loi du 9 avril 1940 dit décret Sérol assimilait à la trahison passible de la peine de mort "l'entreprise de démoralisation de l'armée ou de la nation ayant pour objet de nuire à la défense nationale".
(5) Membres du premier gouvernement de Vichy formé par Pierre Laval le 11 juillet 1940. Cas particulier, René Belin a été nommé le 14 juillet 1940.
A BAS LE CAPITALISME !

Ce régime qui fait du chômage un mal chronique a depuis des années fait travailler des milliers d'hommes pour des œuvres de mort. La malfaisance d'un tel régime apparaît dans les horreurs de la guerre qu'il porte en lui comme la nuée porte l'orage selon la formule de Jaurès, et elle éclate aussi dans le fait que les capitalistes sont incapables de donner du travail à tous en élevant le niveau de vie de tous.

Le capitalisme c'est le passé, un passé qui veut se poursuivre en accumulant ruines et deuils, c'est un régime qui déshonore l'Humanité, un régime qui fait sortir la misère de l'abondance, un régime barbare et rétrograde.

Par contre l'avenir est dans le Socialisme déjà victorieux sur un sixième du globe, le Socialisme qui offre à tous les hommes la possibilité de travailler pour eux, pour le bien commun et non pour faire monter en bourse les actions de Messieurs les capitalistes.

Voilà pourquoi, Jeunesse de France, toi qui veut du neuf, toi qui veut que la France puisse se libérer et devenir réellement indépendante, tu ne peux pas ne pas te sentir instinctivement attirée par le grand exemple que l'URSS de LENINE et de STALINE a donné au monde, en assurant la victoire du Socialisme en créant les conditions de la marche vers le Communisme ce vieux rêve des hommes en passe de devenir réalité.

Assez de tous les vieux boniments ! Assez de tous ceux qui aujourd'hui rangés derrière PÉTAIN et son LAVAL, étaient hier derrière DALADIER. Silence aux lâches et aux chiens couchants. Seuls ont le droit de parler ceux qui, en pleine guerre, ont eut le courage de lever le drapeau de la paix.

JEUNES DE FRANCE UNISSEZ-VOUS !

Oui Jeunesse de France ardente et courageuse, il faut débarrasser la France de ceux qui ont fait son malheur.

JEUNES OUVRIERS, JEUNES PAYSANS, ÉTUDIANTS, JEUNES FILLES vous qui porter en vous de grandes espérances UNISSEZ-VOUS. Là-bas à l'est de l'Europe l’Étoile Soviétique vous montre le chemin de la libération; entrez dans la lutte avec résolution, avec confiance, avec foi, car vous êtes la génération qui va, avec leurs aînés, faire le monde nouveau.

JEUNES GENS DE FRANCE UNISSEZ-VOUS POUR EXIGER :

LA LIBÉRATION DE TOUS CEUX QUI ONT ÉTÉ EMPRISONNÉS POUR AVOIR DÉFENDU LA PAIX.

LE CHÂTIMENT DES RESPONSABLES DE LA GUERRE ET DE LA DÉFAITE.

JEUNES DE FRANCE UNISSEZ-VOUS ET EXIGEZ :

LA CONFISCATION DES BÉNÉFICES DE GUERRE, L'INSTITUTION D'UN PRÉLÈVEMENT MASSIF SUR LES GRANDES FORTUNES ET LA NATIONALISATION SANS INDEMNITÉ DES BANQUES, MINES, CHEMIN DE FER ETC., CETTE MOBILISATION DES RESSOURCES FINANCIÈRES ET ÉCONOMIQUES DE NOTRE PAYS ÉTANT INDISPENSABLE A LA REPRISE DE L’ACTIVITÉ ÉCONOMIQUE.

JEUNES DE FRANCE UNISSEZ-VOUS POUR EXIGER :

LA RÉOUVERTURE DES ENTREPRISES ET L’ENTRÉE DANS LA PRODUCTION DES JEUNES GENS ET JEUNES FILLES QUI DOIVENT POUVOIR TRAVAILLER LIBREMENT ET NON ÊTRE ENVOYÉS A LA CAMPAGNE COMME DES SERFS.

LE RELÈVEMENT DE LA DÉRISOIRE ALLOCATION DE CHÔMAGE VERSÉE AUX JEUNES.

LA RÉOUVERTURE ET LA CRÉATION D’ÉCOLE D'APPRENTISSAGE PERMETTANT A TOUS LES JEUNES D'APPRENDRE UN MÉTIER CE QUI CORRESPOND A L’IDÉAL DES JEUNES FRANÇAIS. LES JEUNES FRANÇAIS NE VEULENT PAS EN EFFET DE CAMP DE TRAVAIL D’OÙ ILS SORTIRAIENT SANS MÉTIER, INCAPABLES DE PARTICIPER A L'EFFORT INDISPENSABLE DE PRODUCTION NATIONALE.

L'OUVERTURE DES STADES ET PISCINES POUR UN SPORT SAIN ET POPULAIRE.

LE PAIEMENT DE DOMMAGES AUX JEUNES PAYSANS POUR LEUR PERMETTRE DE RENOUVELER LEURS MOYENS DE TRAVAIL.

LA RÉPARTITION AUX JEUNES PAYSANS PAUVRES ET A LEURS AINES DE 13 486 000 HECTARES DE TERRE APPARTENANT A 114 000 GROS PROPRIÉTAIRES FONCIERS POSSÉDANT CHACUN UNE MOYENNE DE 132 HECTARES; CE QUI FAIT QUE 2,9 % DE PROPRIÉTAIRES POSSÈDENT 29,1 % DE LA TERRE CULTIVÉE EN FRANCE.

JEUNES DE FRANCE UNISSEZ-VOUS POUR EXIGER :

LA CONCLUSION D'UN PACTE D’AMITIÉ ENTRE LA FRANCE ET L'UNION SOVIÉTIQUE.

LA CONSTITUTION D'UN GOUVERNEMENT DU PEUPLE AU SERVICE DU PEUPLE SEUL CAPABLE DE RELEVER LA FRANCE, ET D'ASSURER LA PAIX DANS LA LIBERTÉ ET L’INDÉPENDANCE DE NOTRE PAYS.

A l'appel de la JEUNESSE COMMUNISTE UNISSEZ-VOUS JEUNES DE FRANCE pour défendre vos droits, votre avenir, UNISSEZ-VOUS avec vos aînés au sein des Comités Populaires de Solidarités et d'Entr'aide afin de participer à l'organisation de l'aide aux Blessés, Malades, Prisonniers, Évacuées, Chômeurs démobilisés; de l'aide à tous ceux qui souffrent afin qu'en ces jours de misère et de douleur le Peuple de France  se sente uni.

JEUNES DE FRANCE ENROLEZ-VOUS sous les plis du drapeau de notre grand Staline, le drapeau du COMMUNISME. Répondez à l'Appel de la JEUNESSE COMMUNISTE et de son président Raymond GUYOT; Marchez avec Confiance derrière le PARTI COMMUNISTE qui avec ses chefs THOREZ, DUCLOS, MARTY, FRACHON, BONTE, FAJON, donne l'exemple de la fidélité à la cause du Peuple et montre le chemin de l'avenir.

JEUNES GENS ET JEUNES FILLES DE FRANCE UNISSONS-NOUS, comme le dit notre chant : "LA JEUNE GARDE" :
"NOUS SOMMES LA JEUNE FRANCE"
"NOUS SOMMES LES GARS DE L'AVENIR"
Soyons dignes de la mission qui nous échoit
En Avant Jeunes de France, POUR LA LIBERTÉ ET L’INDÉPENDANCE DE LA FRANCE
En Avant POUR LE SOCIALISME

VIVE L'UNION DE LA JEUNESSE DE FRANCE



LA FÉDÉRATION DES JEUNESSES COMMUNISTES DE FRANCE

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire