Tract "Daladier Chamberlain Mussolini Franco et Pie XII" de janvier 1940 (1er Appel au sabotage du PCF)

Diffusé dans la seconde quinzaine de janvier 1940, le tract "Daladier Chamberlain Mussolini Franco et Pie XII" (document 1) est le premier texte du Parti communiste dans lequel il appelle les ouvriers à saboter les fabrications de guerre et plus précisément celles destinées à la Finlande :

"Ouvriers, ne soyez pas complices de vos pires ennemis qui combattent dans l'Union Soviétique le triomphe du socialisme sur un sixième du globe; par tous les moyens appropriés, en mettant en œuvre toute vos ressources d'intelligence et toutes vos connaissances techniques, empêcher, retarder, rendez inutilisables les fabrications de guerre; contrecarrez ainsi l'action des gouvernants français qui aident les fascistes finlandais, et se préparent, dans le Proche-Orient, à attaquer l'Union Soviétique parce qu'elle est le pays du socialisme."


Le 30 novembre 1939, l'URSS envahit la Finlande avec l'accord tacite de l'Allemagne puisque le protocole secret du Pacte germano-soviétique place ce pays dans sa zone d'intérêt.

Saisie par le gouvernement finlandais, la Société des Nations prendra en décembre deux décisions : 1) exclusion de l'URSS après son refus de mettre fin à son agression, 2) appel à ses membres à soutenir la Finlande.

La France répondra favorablement à cet appel en fournissant des armes à la Finlande.

C'est en réaction à ces livraisons d'armes que le Parti communiste s'engage en janvier 1940 dans le défaitisme révolutionnaire en appelant au sabotage des fabrications de guerre. 

Cette campagne de sabotage touchant les usines travaillant pour la défense nationale est déclenchée par la lettre du 5 janvier 1940 dans laquelle Jacques Duclos demande à Benoît Frachon d'orienter "les ouvriers vers le sabotage des fabrications de guerre destinées à la Finlande" en diffusant le tract joint à sa lettre :

"Nous vous faisons parvenir ci-joint deux projets de tracts qui pourraient être édités à la ronéo, bien entendu après mise au point éventuelle de votre part.
I°- L'un a trait aux fournitures d'armes et de matériel de guerre aux fascistes d'Helsinki, fournitures annoncées par Daladier tant à la Chambre que dans son télégramme au secrétaire général de la SDN. Il nous semble qu'en présence de ces faits le moment est venu pour nous d'orienter les ouvriers vers le sabotage des fabrications de guerre destinées à la Finlande et d'attirer leur attention sur l'utilisation anti-soviétique du matériel de guerre fabriqué en France".  (1)

Secrétaire du PCF, Jacques Duclos s'est réfugié à Bruxelles en octobre 1939 où il a mis en place une direction communiste qui peut compter dans cette ville sur le soutien de l'antenne de l'IC dirigée par Eugen Fried.

Syndicaliste membre du bureau politique du PCF, Benoît Frachon assume en France la direction du Parti communiste.

Benoît Frachon répondra favorablement aux instructions de Jacques Duclos dans une lettre datée du 16 janvier 1940 :

"Finlande. D'accord avec propositions, avons fait plusieurs tracts, mais sans poser problèmes précis que vous proposez."

Diffusé dans la seconde quinzaine de janvier 1940, le tract "Daladier Chamberlain Mussolini Franco et Pie XII" appelle les ouvriers à saboter les fabrications de guerre et plus précisément celles destinées à la Finlande :

"Ouvriers, ne soyez pas complices de vos pires ennemis qui combattent dans l'Union Soviétique le triomphe du socialisme sur un sixième du globe; par tous les moyens appropriés, en mettant en œuvre toute vos ressources d'intelligence et toutes vos connaissances techniques, empêcher, retardez, rendez inutilisable les fabrications de guerre; contrecarrez ainsi l'action des gouvernements français qui aident les fascistes finlandais, et se préparent, dans le Proche-Orient, à attaquer l'Union Soviétique parce qu'elle est le pays du socialisme

Il faut tout mettre en œuvre pour rendre impossible l'envoi d'avions, de canons, de mitrailleuses et de munitions à la clique fasciste d'Helsinki dirigée par cette sombre brute de Mannerheim, l'agent de l'Intelligence Service, aux mains rouge de sang de milliers et de milliers de travailleurs Finlandais.

Quand à vous docker, refusez carrément de charger les bateaux d'armes et de munitions destinés  aux réactionnaires finlandais."

On notera que les résistants finlandais qui se battent pour que leur pays ne soit pas annexé par l'Union soviétique sont qualifiés de "fascistes". Les polonais ont été victimes de la même calomnie ce qui signifiait qu'en envahissant la Pologne, l'Allemagne et l'URSS s'étaient engagées dans une guerre anti-fasciste !!!

On peut affirmer que ce tract est le premier appel au sabotage du Parti communiste puisqu'il fait référence au discours prononcé par Daladier à la "Chambre des députés" ainsi qu'à son "télégramme à la SDN" et que ces deux éléments sont mentionnés dans le projet de tract décrit dans la lettre de Jacques Duclos du 5 janvier 1940 .

Concernant sa datation, certains auteurs avance le mois de février 1940. Pour justifier la thèse que sa diffusion a débuté en janvier 1940 on s'appuiera sur un exemplaire conservé dans les archives de l'IC qui porte les mentions suivantes : "Tract PCF/janvier 1940/(Ronéotypé)".

En appelant à la destruction des matériels de guerre destinés à la résistance finlandaise, le Parti communiste apporte une aide directe à l'agression soviétique de la Finlande.

Dans les faits, les ouvriers communistes commettront leurs actes de sabotage sans se soucier de savoir si les matériels sabotés étaient destinés au gouvernement finlandais ou à l'armée française.

Pour terminer on mentionnera que l'ancien secrétaire de rédaction de l'Humanité, Robert Blache, fondateur du réseau "Métropolitain" dont le démantèlement au début de mars 1940 permettra la saisie de nombreux documents (L'OEuvre du 5 mars 1940), sera poursuivi notamment pour la diffusion du tract "Daladier Chamberlain Mussolini Franco et Pie XII".


(1) Copie de la lettre du 5 janvier 1940 conservée dans les archives de l'IC.


Document 1 : Tract "Daladier Chamberlain Mussolini Franco et Pie XII" de janvier 1940 :

TRACT TRES IMPORTANT - A DIFFUSER AU MAXIMUM ET TRES RAPIDEMENT
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

DALADIER CHAMBERLAIN MUSSOLINI FRANCO & PIE XII

soutiennent la clique des fascistes finlandais contre l'URSS.

Les assassins de l'Espagne républicaine se retrouvent tous pour combattre le pays où les travailleurs sont maîtres du pouvoir, tandis que la bande sinistre des Blum, des Paul Faure et des Jouhaux ose parler de la "démocratie" des réactionnaires d'Helsinki.

Travailleurs français regardez qui soutient cette prétendue démocratie et vous serez fixés. Les marquis, les princes, et les rois déchus volent à son secours.

Ce qui est en train de se préparer sous le couvert de l'aide à la Finlande, c'est la guerre contre l'Union soviétique, la guerre contre le communisme pour sauvegarder les privilèges des coffre-forts.

Des armes et des munitions françaises sont envoyées pour combattre l'URSS.

A la Chambre des Députés, Daladier avait dit : "Il faut aider la FinlandeDès la décision de la SDN la France a rempli son devoir dans une proportion qui n'est pas médiocre". Elle continuera à le faire et dans un télégramme à la SDN, le même Daladier a écrit : "La France entend assurer son devoir d'assistance envers la Finlande".
Français, comprenez le jeu criminel de ceux qui refusèrent aide et assistance à la République espagnole parce que c'eût été servir la cause de la liberté et qui, aujourd'hui, envoient des armes à leurs agents finlandais  pour combattre les travailleurs de l'URSS.
Ouvriers, ne soyez pas complices de vos pires ennemis qui combattent dans l'Union Soviétique le triomphe du socialisme sur un sixième du globe; par tout les moyens appropriés, en mettant en œuvre toutes vos ressources d'intelligence et toutes vos connaissances techniques, empêcher, retardez, rendez inutilisable les fabrications de guerre; contrecarrez ainsi l'action des gouvernants français qui aident les fascistes finlandais, et se préparent, dans le Proche-Orient, à attaquer l'Union Soviétique parce qu'elle est le pays du socialisme

Il faut tout mettre en œuvre pour rendre impossible l'envoi d'avions, de canons, de mitrailleuses et de munitions à la clique fasciste d'Helsinki dirigée par cette sombre brute de Mannerheim, l'agent de l'Intelligence Service, aux mains rouge de sang de milliers et de milliers de travailleurs Finlandais.

Quand à vous docker, refusez carrément de charger les bateaux d'armes et de munitions destinés  aux réactionnaires finlandais.

La guerre des Daladier, des Maurras, des La Rocque, des Blum et Jouhaux apparaît de plus en plus sous son vrai jour. C'est une guerre anti-ouvrière, c'est une guerre réactionnaire, une guerre dirigée contre le pays où a disparu l'exploitation de l'homme par l'homme.

Les travailleurs français ne permettront pas que les armes françaises soient envoyées aux ennemis de l'Union Soviétique, entourée de la haine des capitalistes mais aussi de la confiance des exploités de l'univers.

Daladier-Chamberlain-Mussoloni Franco Pie XII, toute la clique de la réaction la plus noire et la plus valetaille socialiste et réformiste voudraient détruire l'URSS pour renforcer l'exploitation et la répression capitaliste sur le monde du travail, mais le peuple de France sera à la pointe du combat pour obliger tout ce beau monde à mettre

BAS LES PATTES DEVANT L'UNION SOVIETIQUE ESPOIR DES TRAVAILLEURS DU MONDE ENTIER

Le Parti communiste français S.F.I.C.


(A. Rossi, Les communistes français pendant la drôle de guerre, planche XXIII). 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire