Les voeux du PCF pour l'année 1941

Dans un numéro spécial de décembre 1940, l'Humanité célèbre le "XXe ANNIVERSAIRE DU Parti Communiste Français (SFIC)".  Ce numéro permet aussi au Parti communiste clandestin de présenter ses vœux aux masses laborieuses pour l'année 1941 :


1941
1941

LE PARTI COMMUNISTE
et son organe central
L'HUMANITE

présentent aux masses laborieuses de France leurs meilleurs vœux de nouvelle année et LEURS ENCOURAGEMENTS
A LA RESISTANCE à la politique d'oppression et de misère des capitalistes;
A LA LUTTE pour la libération sociale et nationale de notre pays.
A bas le gouvernement de Vichy au service des trusts.
Vive le gouvernement du peuple au service du peuple que préconise

LE PARTI COMMUNISTE FRANCAIS (SFIC).


Dans ce texte, le Parti communiste clandestin appellent à "LA RESISTANCE" contre... "la politique d'oppression et de misère des capitalistes" autrement dit le gouvernement de Vichy. Aucune référence aux Allemands, un oubli sûrement...

La "libération nationale" ne fait référence aucunement à la lutte armée. Elle est associée dans le projet communiste à un traité de Paix négocié par un Gouvernement du Peuple.

Une preuve : le programme de gouvernement du PCF de février 1941 intitulé "Pour le salut du peuple de France". 
 
Ce programme propose les mesures suivantes en matière de politique étrangère :

1° Libération du territoire national et des prisonniers de guerre. Pour mener cette tâche à bien, le Gouvernement du Peuple mettrait tout en œuvre pour établir des relations PACIFIQUES avec tous les peuples; il s'appuierait sur la puissance que lui conféreraient LA CONFIANCE DU PEUPLE FRANCAIS, LA SYMPATHIE DES AUTRES PEUPLES ET L'AMITIE DE L'UNION SOVIETIQUE.
2° Etablissement de rapports fraternels entre le peuple français et le peuple allemand en rappelant l'action menée par les communistes et par le peuple français contre le traité de Versailles, contre l'occupation du bassin de la Rhur, contre l'oppression d'un peuple contre un autre peuple.
3° Conclusion d'un pacte d'amitié et d'un traité commercial avec l'URSS et poursuite résolue d'une politique  de paix destinée à tenir la France en dehors du conflit impérialiste.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire